20/09/2019  |  5232 chroniques, 169 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 19/09/2019 à 14:39:42
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique Dvd
Charles et Léo

Jean-Louis Murat
Scarlett / V2 Music - 1er octobre 2007
Projet original et courageux, Charles et Léo permet à Jean-Louis Murat de rendre hommage en musique à deux monuments, Charles Baudelaire et Léo Ferré. Après trois ans de réflexion, JLM s’est finalement décidé à s’attaquer aux intimidantes démos piano/voix de Léo Ferré transmises par son fils Matthieu. Ce dernier – estimant Murat seul capable de mener à bien cet ambitieux projet – doit être aujourd’hui ravi du résultat ; celui qui avait déjà adapté Baudelaire sur son album Dolorès (Réversibilité, présent dans la set list du sobre dvd piano/voix filmé en juillet 2007) se sortant haut la main d’un traquenard artistique ultra casse gueule. La poésie mise en musique – ici, Les fleurs du mal –, cela peut être en effet rébarbatif, scolaire et soporifique. Mais, si l’album Charles et Léo nécessite de nombreuses écoutes pour convaincre véritablement, il se révèle au final captivant, langoureux et inspiré. Dans une sobriété remarquable (encore plus accentuée dans la magistrale performance filmée figurant sur le dvd bonus), Murat se mue en interprète, en chantant de sa voix grave et marquante le texte cultissime de Baudelaire mis en musique par le génial Léo. Les arrangements – quasi ascétiques – (co-signés avec Denis Clavaizolle) sont parfaitement adaptés, soulignant la puissance émotionnelle et évocatrice des textes. Le petit plus étant la présence aux chœurs de la très douée chanteuse de Cocoon, Morgane Imbeaud, qui illumine de sa présence ce disque précieux. Sorte d’ovni dans le paysage musical français ultra formaté, ce cd/dvd classieux – mais a priori un peu « difficile » – mérite d’être écouté et regardé. Car il en ressort très clairement que Charles, Léo et Jean-Louis étaient vraiment faits pour se rencontrer un jour…

A consulter, une interview de JLM à propos de Taormina.

A lire également : des entretiens avec Murat en octobre 2004 (sur A bird on a poire), octobre 2003 (sur Lilith) et juin 2003 (sur le concert pour Koloko), ainsi que les comptes-rendus des concerts à Clermont-Ferrand (Koloko juin 2006), Sédières, Clermont-Fd (pour Koloko 2005), Issoire en avril 2005, au Café de la Danse à Paris, à Aurillac

Sites Internet : www.jlmurat.com, www.leo-ferre.com, www.myspace.com/jlmurat, www.bangbang.fr.fm, www.v2.fr.


auteur : Pierre Andrieu - pierre@foutraque.com
chronique publiée le 25/09/2007

Partager


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire