15/09/2019  |  5229 chroniques, 169 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 01/09/2019 à 18:56:09
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique Dvd
Bouffes du Nord

Les Têtes Raides
Tôt Ou tard / Warner - 2003
Les Têtes Raides ne se font vraiment pas chier : leur dvd est carrément en carton ! Enfin, seulement l’emballage… A l’intérieur de celui-ci, on découvre la captation d’un spectacle au théâtre des Bouffes du Nord à Paris pendant l’été 2002. Le moins qu’on puisse dire c’est que les Têtes Raides offrent à leur public un spectacle filmé et présenté de manière peu orthodoxe. L’habillage de la scène et du dvd (projections, dessins, animations…), réalisé par Les chats pelés - comme leurs pochettes de disques -, est très réussi et crée une atmosphère assez singulière.

Tout commence par une bonne partie de pétanque sur la terre battue des Bouffes du Nord ; les musiciens et leurs amis s’affrontent devant un public qui n’en revient pas... Peu après, un hurluberlu avec chapeau melon se met au piano pour hurler Aaaaaaah !, il a l’air content, nous aussi ! Puis les Têtes Raides arrivent enfin et commencent leur spectacle avec Emily, sans se brancher, en profitant de l’acoustique du théâtre. Par la suite, le répertoire - toujours aussi bon - alterne entre morceaux "chanson", rock ou instrumentaux. La variété des émotions procurées par le spectacle des Bouffes du Nord est donc assez grande. L’ébouriffant septet sait se faire rageur sur Boy ou Fuckingam palace, drôle sur Lesson n°6 et Ennemis, revendicatif sur L’iditenté et Go away et nostalgique sur Je chante, Ginette ou Pauvre Martin de Brassens… Dans son fauteuil, on passe donc du rire franc aux larmes amères, sans oublier la colère noire. Tout se termine avec Le Phare, un instrumental joué façon fanfare endiablée par les Têtes Raides et leurs nombreux invités (Yann Tiersen, Jean Corti etc.).

Pendant la totalité du concert, les éclairages très crus renforcent le côté sombre des textes et des tenues de scènes, noires. Fort heureusement, l’humour (noir et à froid) affleure souvent et les surprises sont nombreuses sur ce dvd. Après son visionnage, on est impatient d’assister à l’un des concerts de la colossale tournée débutée en février 2004.


www.tetes-raides.tm.fr/
www.totoutard.com/

auteur : Pierre Andrieu - pierre@foutraque.com
chronique publiée le 17/02/2004

Partager


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire