15/09/2019  |  5229 chroniques, 169 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 01/09/2019 à 18:56:09
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique Dvd
Singles 06-07

Jay Reatard
In The Red Records - 2008
Indispensable cd best of + dvd live pour le très énervé Jay Reatard, l'homme qui manie sa Flying V plus vite que son ombre... Si ses excès scéniques (et soniques) sont remarquables - et parfaitement documentés dans le dvd bonus montrant 4 concerts carrément furieux -, le songwriter punk au physique poupon sait avant tout chose écrire des morceaux en acier trempé, et ce en mélangeant l'énergie du punk façon Ramones, les mélodies catchy de la pop - il va même jusqu'à reprendre les orfèvres en la matière que sont les Go Betweens ! - et la sauvagerie extrémiste du rock garage... Les très bons titres réunis par In The Red Records sur cet album compilation de singles sortis en édition limitée sont une nouvelle occasion (après le best Matador Singles 08) d'apprécier la qualité des compositions de Jay Reatard : en alternant gifles, uppercuts bien saignants, caresses et coup de pieds au visage, cette teigne ne tenant pas en place arrive à donner les grand frisson en 2 minutes 30 (Oh, It's such a shame, Blood visions, All over again, Let it all go etc etc ). Et ce quasiment à tous les coups (c'est le cas de le dire !), s'il vous plaît ! La diabolique succession de titres enregistrés en deux temps trois mouvements fait donc un effet boeuf sur disque... Inutile de dire que sur scène, c'est encore "pire" : cette façon de passer son répertoire à la moulinette sonique punk est aussi sidérante que tuante. En regardant ces images de destruction auditive caractérisée, on ressent la douleur du public (hystérique et aux anges, malgré les menaces de Mr Jay s'il s'approche trop !), de la guitare et du micro. A écouter, à visionner et à voir en vrai !

Jay Reatard est actuellement en tournée.

Sites Internet : www.myspace.com/jayreatard, www.intheredrecords.com/.


auteur : Pierre Andrieu - pierre@foutraque.com
chronique publiée le 19/02/2009

Partager


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire