26/05/2017  |  4819 chroniques, 160 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 26/05/2017 à 15:10:50
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique Dvd
Basse Fidélité

Philippe Dumez
Le Mot et le Reste - 19 Novembre 2015
Basse Fidélité est une version enrichie et remodelée de 39 Ans ½ pour tous sorti en 2011 chez In My Bed (1). Comme j’ai chroniqué ce livre ici , je vous laisse découvrir qui est l’auteur Philippe Dumez.

Basse Fidélité est construit de chroniques qui commencent par « Je me souviens ». Philippe Dumez raconte ses souvenirs à la première personne, ses instants de vie liés à sa passion pour la musique. Disques, concerts, rencontres, réflexions diverses, tout est relaté dans l’humeur et l’humour avec un regard plus intéressé par le détail, le poil à gratter, la petite tache qui coule, le bouton mal placé. Les chroniques sont réparties en 6 chapitres : Les Années vinyle, Les années laser, Le retour inattendu des années vinyle, Les années MP3, Le retour encore plus inattendu des années laser et Les années streaming.

Philippe Dumez n’a pas découvert cette façon d’écrire ces chroniques en lisant le livre Je me souviens de Georges Perec, mais en lisant Je me souviens du rock de Gilles Verlant (chronique page 127). A noter que Georges Perec s’était inspiré du livre I Remember de l’écrivain américain Joe Brainard.

Avec une belle écriture à la fois légère, pop et érudite, proche du vécu de chacun (pour les fans de musique indé en particulier), les souvenirs de Philippe Dumez nous parlent immédiatement. Passionné jusqu’à l’obsession, il raconte ses achats de vinyles puis de CD, jusqu'à ses ventes intégrales de vinyles, CD et t-shirts, pour faire le vide le temps d’un instant, car le besoin d’empiler reprend vite fait le dessus. A travers ses chroniques, c’est toute la période musicale des années 80, 90 et 2000 qui défile sous nos yeux. Des noms de groupes qu’on avait oublié qui ressurgissent dans notre mémoire, comme si tout s'était passé la veille. On prend un malin plaisir à dévorer ses instants de vie. Fan de musique depuis notre adolescence, on se sent moins seul, moins malade, face à notre passion dévorante d'achats compulsifs de disques (notamment pendant les soldes) et dans le besoin d’écumer des concerts plusieurs jours par semaine. Ce livre est un bon médicament pour nous rassurer que l'on est pas seul à être boulimique de la musique. Bref, si vous voulez passer du bon temps, ce livre est un bon remède, un anti déprime.


(1) La démarche de cette réévaluation est précisée à la fin du livre : « Je me souviens, cinq ans après la sortie de 39 ans et ½ pour tous, avoir ressenti le besoin de retailler dans ce livre exactement comme j’ai retaillé dans ma collection de disques : en enlevant le trop et en rajoutant le mieux. Cette édition remastérisée selon des normes à même de séduire les audiophiles les plus exigents fait donc figure d’édition définitive. Définitive, bien entendu, jusqu’à la prochaine. »

Nota : Philippe Dumez tient aussi un blog sur les écumeurs de salles de concerts : http://lesecumeurs.tumblr.com/


lemotetlereste.com/mr/musiques/bassefidelite/index.html
www.facebook.com/events/1102052683163007/

auteur : Paskal Larsen - pjulou@free.fr
chronique publiée le 13/01/2016

Partager


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire