06/12/2019  |  5277 chroniques, 170 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 06/12/2019 à 11:40:08
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique Dvd
Perfect square

R.E.M.
Warner - 2004
J’ai enfin devant les yeux un DVD que j’attendais fermement depuis l’été dernier. Ce live from Wiesbaden (Allemagne) de R.E.M. résume en presque deux heures la tournée mondiale effectuée par le groupe américain en 2003.
Pour ceux qui suivent mes chroniques du groupe, vous savez que je vénère ce trio… eh bien je commencerai volontairement par la seule faute du présent objet : un documentaire datant d’une série de trois concerts en Ecosse de la tournée précédente, inclus en bonus. Mr Warner j’ai une question a vous poser : Quel rapport entre Stirling 99 et Wiesbaden 2003 ? Aucun, malheureusement, mais ces 40 minutes rappellent de bons souvenirs aux fans qui ont vécu l’extraordinaire tournée de Up.
Par contre, Perfect square est tout simplement formidable. L’endroit est joliment aménagé, les couleurs ressortent magnifiquement (16/9) et le son (DTS) est à la hauteur de l’événement. Que dire du choix des titres… Il s’agit quasiment de la set-list idéale, même si j’aurais préféré un concert de 3 heures !
Débuté en fin d’après-midi, Begin the Begin voit Michael Stipe débouler avec son chapeau de cow-boy (comme une semaine plus tard à Carhaix) et ses Ray Ban, le ton est donné. Le show va monter en puissance avec des vieux titres comme Maps & Legend ou bien les inédits Animal et Bad Day. Mais la grande classe est pour la nuit tombante, Orange crush avec mégaphone électrise le public alors que She just wants to be permet à Peter Buck de jouer un final dantesque. Le charisme du chanteur est impressionnant, il descend dans la foule saluer les fans alors que le cameraman s’attarde régulièrement dans la masse. On sent en regardant cette vidéo que le groupe a voulu faire plaisir à son public. Man on the Moon (avec chapeau comme dans le clip) nous rappelle que Automatic for the people est l’un des meilleurs albums des 90’s avec Ok Computer de Radiohead. LA chanson Country feedback (pas dans sa meilleure version d’ailleurs) qu’on ne présente plus précède la surprise du DVD, Permanent Vacation : bonne idée d’interpréter un titre joué deux fois en 20 ans d’existence ! Le concert se termine par l’habituel End of the world, très rock. Michael va revoir le public une dernière fois, Peter saute dans tous les sens et le public ravi reprend des "Fine!" avec conviction. La fontaine du square se souviendra longtemps du passage des Athéniens. Michael se retire comme il commença en 1995, debout sur l’enceinte de retour en s’empoignant les mains tel un boxeur après une victoire.
Me concernant une chose est sure, "I’m vibrating at the speed light" (Animal) pendant de longues années encore… et ils ont promis de revenir l’année prochaine !


www.remhq.com/

auteur : Diego Lagaute - lagaute.diego@free.fr
chronique publiée le 19/03/2004

Partager


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire