28/07/2017  |  4850 chroniques, 161 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 26/07/2017 à 16:53:20
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    chronique Dvd
20 000 WATT RSL - The Midnight Oil Collection

Midnight Oil
Sony Music Video - 2002
Avant de m’absenter quelques mois animer une radio FM en Europe de l’Est, je voulais vous parler d’un groupe que j’affectionne particulièrement depuis une quinzaine d’années et qui est tombé aux oubliettes… je veux parler de Midnight Oil.
Pour beaucoup il s’agit d’un groupe né en 1986, qui a fait deux disques importants et dont le chanteur aurait une place d’honneur dans une maison pour gens camisolés !!!
Pour moi, ils ont à ce jour 15 albums à leur actif et Diesel & dust, contenant les tubes Beds are burning et Dead heart est leur 7ème album… En effet le géant vert et ses Australiens ont eu une période punk avant de connaître le succès. J’ai également un petit côté sentimental les concernant car le 25 avril 1990 restera gravé dans ma mémoire, c’était mon premier concert, Midnight Oil à Bercy.
Revenons à nos moutons, ce DVD (16/9 et dolby digital 2.0) contient quasiment 3 heures de musique réparties entre une section clips, une live et des interviews de différentes époques. Les clips les plus vieux sont rudimentaires mais définissent bien l’univers des Oils. Il y a toujours un rapport avec l’écologie, la défense de l’ouvrier et les origines de l’homme (voir Picture ou Blue sky mine). Peter Garrett ne quitte jamais sa chemise de bûcheron et son chapeau de bushman sauf pour rendre hommage aux morts de la seconde guerre mondiale sur Forgotten years (tourné en France). Le clip et la chanson One country sont fantastiques, les images donneraient presque envie de faire la bise à Noël Mamère (beurk !… ), je plaisante mais l’Australie représente un des rares eldorado que l’homme n’a pas encore massacré. Toutes les chansons sont une invitation au voyage.
Mais le plus intéressant de cette vidéo se trouve dans les chapitres live (17 au total). Vous allez découvrir ce qu’est un showman, car le chanteur est tout simplement hors normes. La plupart des images datent des années 80, Lucky country est transpirant, Read about it nerveux mais j’affectionne des chansons comme Sleep de l’album Red sails in the sunset, qui demeure simple dans l’interprétation et efficace. Quelques extraits du concert donné en pleine rue à New York devant Exxon (vidéo Black rain falls) puis on retrouve Midnight Oil a leur début sur Cold cold change (Peter était déjà chauve !).
Dans les bonus, hormis les diverses interviews non sous-titrées, il y a un passage tout simplement magique, celui ou le groupe interprète Dead heart avec le Warumpi band qui partageait l’affiche de la tournée 1986 Australienne (vidéo Black fella white fella).
En résumé, ce DVD est celui qu’il faut posséder si vous êtes nostalgique d’un groupe qui vient de mettre la clé sous la porte, Peter Garrett ayant annoncé qu’il privilégiait sa carrière politico-écologiste. Il existe un autre DVD intitulé Ultimate clips collection contenant seulement 8 clips (en 5.1) ainsi qu’un live en import sorti en mars 2004, The best of both worlds (inclus un CD en bonus) , live datant de 1982 & 1985 que j’attends avec impatience.
A bientôt, et n’oubliez pas, La vie sans musique serait une erreur (Nietzsche).


www.midnightoil.com/

auteur : Diego Lagaute - lagaute.diego@free.fr
chronique publiée le 17/04/2004

Partager


    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire