21/09/2019  |  5232 chroniques, 169 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 19/09/2019 à 14:39:42
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    édito
Pas vu, pas pris

Le dernier édito en date sentait un peu la nostalgie. L’âge d’or du MP3 semblait déclinant. Les premières larmes commençaient à couler. Aujourd’hui, deux mois plus tard, la situation est radicalement différente.

Plus question de sentiments, de volonté d’aider la création ou quoi que ce soit. C’est la peur du gendarme qui a pris le pas. L’emblématique Anne-Sophie, sanctifiée par Télérama, et 50 autres malheureux risquent de la prison et une très forte amende. Tout porte à croire que leur sanction ne sera pas si exemplaire que ça. Pour autant, le flip a pris le pas sur la passion. Télécharger un MP3, maintenant, c’est comme baiser sans capote, c’est une sacrée prise de risque. Alors on fait des calculs savants : 10 millions d’utilisateurs divisés par 200 couillons qui devront payer, ça fait donc, ça fait donc… 1 chance sur 50 000 de se faire avoir. Pour une famille de 5 personnes, tous utilisateurs, la jauge de risque passe à 1 sur 10 000. Bref, Soulseek ferait bien d’intégrer une calculette dans sa future version.

Ces morbides supputations sonnent en tout cas le glas du premier âge du MP3, celui du tout-gratuit pour tout le monde. Le grand bûcher initié par les maisons de disques a les flammes assez puissantes pour brûler les ailes des plus faibles. Tout le problème est là. Le MP3 n’est pas mort. Il est juste condamné à brève échéance pour l’utilisateur moyen. Pour les autres, à savoir les initiés, rien n’est fini. L’illégalité va doper l’innovation et le cryptage du téléchargement va peu à peu s’imposer. Pas vus, pas pris, les internautes chevronnés auront la parade. Ce que n’aura pas la ménagère de moins de 50 ans, trop faible techniquement pour accéder à ces technologies.

Si ce modèle se confirme, c’est la fin de l’utopie MP3 : un grand marché gratuit, une grande surface un peu foutraque qui échappait à l’emprise du MEDEF. Le Barbès de l’Internet est mort, vive la deuxième génération du peer to peer.

(Photo : Rudy Waks pour Télérama)

auteur : Vincent Glad - vincent[at]foutraque.com
    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire