26/02/2020  |  5315 chroniques, 171 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 26/02/2020 à 12:16:24
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    news
El Sueno, nouvel extrait de l’album Surex de PEREZ



En avant-gout de l’album Surex (Etoile Distante/Differ-Ant) qui sera disponible à partir du 14 février 2020, PEREZ nous propose le monceau El Sueno, magnifiquement mit en image par Alexis Langlois.

« Après les deux albums « Saltos » (2015), et « Cavernes » (2018), PEREZ écrit ici le troisième chapitre de son histoire avec « SUREX » : un coup de chaud, à la fois fièvre et antidote, où l’artiste réoriente sa pop vers la lumière, ample et divagatrice.
Suite à la chanson française post-80’s de « Saltos », et aux tanières métalliques de « Cavernes » qui puisaient leur énergie radicale dans la nuit des clubs berlinois, PEREZ redistribue aujourd’hui les cartes sur la route. Un ruban d’asphalte le long des 60’s et des 70’s, courant jusqu’à nos jours. On y voit défiler à l’état gazeux les mirages de Sun Ra, Robert Wyatt, Laurie Anderson, ou même Booba, avec pour carburants la pop psyché, le free jazz, la house et la trap, faisant fi des signalisations. Aveugle aux flèches sous le soleil de ses nouvelles intentions, l’artiste de 33 ans choisi de dérouler son voyage harmonique jusqu’au bout.
Accompagné du musicien électronique Strip Steve (Boys Noize, Waxtefacts, Clone Royal Oak), avec lequel il collabore depuis plusieurs années, c’est encore en studio à Berlin qu’il a vu la lumière, mais cette fois-ci dirigée plein Sud. Vers l’Espagne, plus exactement, terre de ses ancêtres, jouxte et exotique, dont le classicisme n’égale que l’extravagance. Un territoire réel qui côtoie les fantasmes et les rêves, où tout semble encore à faire pour PEREZ. Il en évoque depuis toujours la puissance créatrice, autant qu’il en redoute les conséquences sur la vie, la vraie. C’est donc sous le signe du songe que le chanteur a défini sa zone de jeu, miroitante dans son propre reflet (« Animaux »), délaissant presque totalement les narrations-fleuves qui ont fait sa réputation au profit de la musique, dans des morceaux dispositifs (« El Sueno ») où les images s’enchâssent jusqu’à perte de vue. Parfois même de raison, dans un mélange de pop rituelle et de morceaux laboratoires qui donne à ce « SUREX » l’attrait ludique des véritables expériences.
Aux moyens de rythmes africains et sud-américains, de prédications house (« Z ») et de pianos trop libres pour être honnêtes, l’ex-jeune garçon moderne trace son chemin en inversant plusieurs pressions. Celle des mots, celle des thèmes et des tons. Fort d’une voix claire qui contraste avec les profondeurs vocales des précédentes aventures, il arpente pour la première fois un versant politique, invoque l’émancipation des valeurs anciennes en trois actes (« Du Lait dans les yeux »), questionne le tragique (« Amigo »), fait cohabiter l’anecdotique et l’historique (« Hiroshima »), pour mieux s’ouvrir sur l’univers et sa conquête (« Le Sable Rouge »). Avant de piquer nos désirs à coups de basses virtuelles (« Acier ») ou de dessiner les atours d’un ultime duel interne, ivre de chœurs butés, dans une hémorragie à ciel ouvert (« Allongé sur la plage »). Pourvu qu'elles n'en finissent pas. »(Extrait du dossier de presse)

Release Party le 12 Mars 2020 à la Maroquinerie à Paris


www.youtube.com/watch?v=VsMFJkTYxUI&feature=youtu.be
www.perez-music.com/
www.facebook.com/events/430802957795954/

Partager

    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire