09/12/2019  |  5277 chroniques, 170 interviews sur foutraque  |  dernière mise à jour le 08/12/2019 à 14:58:56
    webzine
    recherche
    newsletter
    liens
    proposer
    news
Habemus papam : diabolus in musica



En 2001, le futur Benoît XVI stigmatise le rock, un peu comme Peyrefitte le fit en 1968 (à la veille des « événements ») en le caractérisant de la manière suivante :
"C'est l'expression de passions élémentaires qui, dans de grands rassemblements musicaux, a assumé des caractères de contre-culte qui s'oppose au culte chrétien".
La pop n'est pas non plus, à ses yeux et ses oreilles, en odeur de sainteté :
"Il s'agit, à mon avis, d'un phénomène de masse, d'une musique produite avec des méthodes et à une échelle industrielles et que l'on peut qualifier désormais de culte de la banalité".
Sauvageons incultes de tous bords, prière de faire front !


Partager

    foutraque
      
      
l'association  |  devenir partenaire